18/11/2013 : La confiance des parents dans l’école encore mise à mal

publié le 21 nov. 2013 à 01:07 par Contact AFC

Le programme Ecole et Cinéma, mis en œuvre par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), propose de faire réfléchir les élèves de CE2, CM1 et CM2 sur l’identité sexuelle à partir du film Tomboy, agréé par le ministère de l’Éducation nationale, qui met en scène une fillette de 10 ans, Laure, qui se fait passer pour un garçon, Mickaël. 
  
Les AFC estiment opportune et nécessaire la lutte contre l'exclusion, notamment à l'école.

 

Malheureusement,

-  ce programme s'appuie sur des questions inadaptées à sa cible, et surtout 
-  ce film porte atteinte au principe de neutralité qui s'impose en milieu scolaire.

 

Ce principe de neutralité est pourtant une condition essentielle à la lutte contre toute forme d'exclusion, que celle-ci soit fondée sur l'orientation sexuelle ou sur toute autre particularité qui distinguerait un élève et conduirait à le stigmatiser.


Les AFC estiment tout autant opportun et nécessaire de lutter contre l’exclusion que de travailler à promouvoir une société de l’inclusion dans laquelle chacun se sente reconnu et accueilli. 
  
Et, en définitive, ce nouvel encouragement du ministère de l’Éducation nationale pour un programme qui fait polémique par son orientation résolument idéologique illustre une nouvelle fois comment, « en s’appuyant sur la jeunesse pour changer les mentalités », les pouvoirs publics entendent mettre systématiquement en cause le rôle des pères et mères comme premiers et principaux éducateurs de leurs enfants. 
Ceci confirme la volonté du Gouvernement « d'arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel » selon les mots-mêmes de Monsieur Peillon.
  
Dans un tel contexte, les AFC : 
-  demeurent très vigilantes aux suites qui seront données à la diffusion de ce programme et sont déterminées à poursuivre leur travaux sur la liberté de conscience, 
-  demandent que tous les pères et mères soient informés et qu’ils soient expressément autorisés à ne pas laisser leurs enfants assister à cette projection s'ils estiment qu'elle va à l'encontre de l’éducation qu’ils souhaitent leur donner.

 

Les AFC rappellent sans relâche l’importance de renforcer la collaboration entre parents et enseignants
Comments