20 janvier 2011 : Euthanasie : la mort ne saurait en aucun cas être une réponse à la souffrance

publié le 21 janv. 2011 à 00:32 par Contact AFC   [ mis à jour : 21 janv. 2011 à 00:37 ]

1 an après la création d’une allocation d’accompagnement d’une personne en fin de vie, que s’est-il passé au Sénat ?
La commission des Affaires Sociales vient d’adopter une proposition de loi visant à légaliser la pratique de l’euthanasie. Cette proposition sera examinée en séance publique le 25 janvier prochain.

Pour la CNAFC, cette proposition et ce vote en commission constituent un signe très négatif envoyé à ceux qui, de plus en plus nombreux et avec les encouragements des pouvoirs publics, agissent concrètement pour le développement des soins palliatifs dans notre pays.

Pour la CNAFC, l’accompagnement des personnes en fin de vie relève en effet d’abord des actions de terrain, qui doivent être encouragées et soutenues, et pas de lois nouvelles et a fortiori pas de lois qui instaureraient un « droit à mourir ».

La CNAFC appelle les familles et en particulier ses plus de 30 000 familles adhérentes à faire part de leur désaccord à leurs sénateurs en leur envoyant le courrier à leur disposition sur www.afc-france.org

La CNAFC insiste avec force sur l’indispensable nécessité de développer les unités de soins palliatifs seules à même d’apporter le soulagement psychologique et physique dont ont besoin les personnes en fin de vie.

 


Contact presse
01 48 78 81 61
presse@afc-france.org

Comments