7 octobre 2010 : Prix Nobel de médecine : un choix contestable

publié le 7 oct. 2010 à 23:50 par Contact AFC
Le prix Nobel de médecine vient d'être attribué au professeur Edwards, " inventeur de la fécondation in vitro ". 

Pour la CNAFC, ce choix, porté sur un chercheur dont les travaux ont contribué à consacrer le " droit à l'enfant ", pose la question de savoir si les pratiques de fécondation in vitro apportent un soin effectif à la stérilité - et à la souffrance des personnes concernées - ou représentent des substituts, c'est-à-dire des pratiques visant à contourner une impossibilité non reconnue, notamment dans ses conséquences pour la personne. 

Pour la CNAFC, ces techniques interpellent l'attitude de notre société par rapport à la souffrance, celle du couple qui y a recours et celle de l'enfant ainsi " fabriqué ". 

Cette question de la réalité du soin apporté, réalité pour la personne dans toutes ses dimensions et donc pas simplement pour son organisme physique, sera au cœur de la prochaine révision de la loi de bioéthique. 

Parmi les propositions élaborées à l'occasion de ces débats, la CNAFC entend promouvoir les recherches susceptibles d'apporter des réponses effectives à la souffrance des couples et respectueuses des constituants fondamentaux de la dignité de la personne. 


Contact presse
01 48 78 81 61
presse@afc-france.org

Comments