Samedi 10 octobre : 61 manifestations contre la loi de bioéthique dans toute la France

publié le 8 oct. 2020 à 15:33 par Contact AFC

À l'approche de l'examen du projet de bioéthique en seconde lecture au Sénat, les Associations Familiales Catholiques, avec les 21 associations réunies sous l'appellation Marchons Enfants ! interpelleront une nouvelle fois les Français et les Sénateurs sur les dérives de la loi de bioéthique. 

Le processus législatif a encore de nombreux mois devant lui : Sénat, Commission mixte paritaire, votes, promulgation…. Il est encore temps et plus urgent que jamais de faire prendre conscience du " marché de la chair " que cette loi organiserait. Depuis son passage en première lecture à l'Assemblée nationale, il y a 1 an, le texte s'est encore aggravé.

En plus de l'accès à la PMA, sans motif médical, remboursé par la Sécurité Sociale, pour toutes les femmes, le texte contient désormais :
- la possibilité de créer des chimères animal-homme et des embryons transgéniques
- la possibilité de modifier des embryons pour obtenir des bébés-médicaments ou sur-mesure
- la possibilité d'interrompre la grossesse (IMG) jusqu'à la veille de la naissance

Jusqu'où ira-t-on dans la fabrication des enfants ? Jusqu'où ira-t-on dans l'expérimentation humaine ?

Sans doute jusqu'à la GPA, qui avance déjà à visage découvert comme au salon Désir d'Enfant les 5 et 6 septembre derniers.
Sans doute jusqu'à l'organisation d'un marché mondialisé de la procréation fondé sur la sélection et le commerce des gamètes, des embryons et l'asservissement des mères porteuses.

Trop c'est trop ! Il est encore temps de stopper cette loi.

Partout en France, les AFC, fortes de leur réseau de près 30 000 familles adhérentes, rejoindront l'une des 61 manifestations qui se préparent pour dire NON à ce projet ni-bio, ni-éthique.
A Melun, le départ de la manifestation aura lieu à la gare à 14h.

De quelques centaines à plusieurs milliers, les opposants défileront dans le respect des règles de sécurité sanitaires. 
Quel monde voulons-nous demain ? Certainement pas de ce monde eugéniste et mercantile !

Comments