Angela Colucci et Lilian Serre (RN)

Merci à Lilian Serre d'avoir répondu à notre questionnaire et d'avoir accepté de nous rencontrer pour échanger sur ses propositions, les nôtres et répondre à nos questions. 

Ses réponses à notre questionnaire en bas de page ou ici

Lilian Serre est le candidat Rassemblement National pour les élections départementales dans le canton de Saint-Fargeau-Ponthierry, il a accepté de recevoir deux représentants de l'AFC de Melun pour répondre à leurs questions.
 
Après une formation de forestier, Lilian Serre s'est reconverti dans la gendarmerie et exerce aujourd'hui dans le domaine de la sécurité.
Marié et bientôt père pour la deuxième fois, il se dit catholique pratiquant.

En préambule, Lilian Serre a souhaité rappeler que les mesures ou subventions proposées dans son programme devaient trouver un financement, et qu'un point phare du programme du Rassemblement National pour ces élections départementales était justement de faire des économies conséquentes en réduisant drastiquement les fonds alloués à l'accueil des migrants.
 
Il nous a également précisé qu'il répondrait à nos questions en fonction de ses convictions propres et son histoire personnelle, qui ne doivent pas toujours être considérées comme des prises officielles de position de son parti. C'est néanmoins en portant toutes ces convictions et pour les défendre qu'il se présente à cette élection.
 
Notre première question concernait l'adoption, compétence du département, et nos inquiétudes vis-à-vis de ce qui s'est fait récemment dans certains départements (instauration de quotas pour favoriser l'adoption par des couples homosexuels et des femmes seules). Il se dit attaché, pour le bien des enfants, à favoriser l'adoption par des couples stables, notamment en termes d'emploi, et hétérosexuels de préférence. Il étaye ses propos en se basant sur les travaux de Mark Regnerus, sociologue américain.
 
Après que nous ayons pris quelques minutes pour lui expliquer plus précisément ce qu'est la NaProTechnologie (restauration naturelle de la fertilité) il se dit favorable à soutenir de telles méthodes en opposition aux dérives actuelles de technicisation et de marchandisation de la procréation, très onéreuses pour la société et très profitables pour les cliniques et laboratoires.
De la même manière, il s'offusque de la propagande pro-euthanasie de certains laboratoires intéressés à la généralisation de ces pratiques.
 
Il est favorable au soutien des femmes enceintes en détresse via le soutien à des associations ou structures d'accueil. Plus largement, il souhaite un soutien accru à toutes les personnes, hommes ou femmes victimes de violences conjugales.
Enfin, ayant souffert de la séparation de ses parents dans son enfance, il a élargi la réflexion au problème de la stabilité des couples, auquel il est très sensible. Il s'oppose donc à la banalisation du divorce et de la séparation qui est propagée par de nombreuse campagnes publicitaires ces dernières années, alors que le divorce reste le plus souvent un drame pour la famille et plus particulièrement pour les enfants.
 
En ce qui concerne les collèges :
Il est en phase avec nos propositions sur l'éducation à la responsabilité dans la relation amoureuse et à l'accueil de la vie. Par ailleurs, il insiste sur sa vigilance concernant la propagation de la théorie du genre à l'école et jusque dans les crèches. Il soutient les initiatives telles que celles du collectif VigiGender.
Il souhaite que le département soutienne l'enseignement privé, y compris hors contrat.
Il se dit sceptique concernant la "mode" pour les méthodes Montessori aux niveaux collège et lycée, pointant notamment les difficultés de réinsertion dans l'enseignement supérieur "classique".
Il est inquiet des pratiques de prostitution dans les collèges et les lycées et souhaite que les pouvoirs publics prennent mieux la mesure du phénomène et prennent le sujet à bras le corps.
Plus largement à propos de la délinquance des collégiens, il estime que les parents doivent être responsabilisés et éventuellement les enfants placés lorsque ces derniers sont défaillants.
Il est favorable à la restauration de l'uniforme à l'école, estimant que la tenue vestimentaire est une source de souffrance pour de nombreux collégiens issus de milieux modestes.
 
Pour ce qui est des plus anciens, il est favorable au maintien à domicile, notamment grâce aux aidants familiaux. Aussi, il se positionne pour tout soutien qui pourrait être apporté à ces derniers (aide aux aménagements spécifiques des logements, aides ponctuelles pour aider les aidants familiaux à se reposer, et ils en ont souvent besoin !).
 
Enfin, il s'est entre autres dit sensible au préjugé péjoratif que porte notre société à l'endroit des mères au foyer, qu'il trouve injuste.
Dans un autre registre, il s'alarme de la déconstruction dont font l'objet la famille et la sexualité dans notre pays, avec des minorités militantes qui promeuvent des pratiques toujours plus transgressives, allant jusqu'à la zoophilie, sujet qui l'inquiète relativement quant à la protection des animaux.

Pour conclure, dans un contexte avec plusieurs candidats à gauche et à droite il pense être au second tour qu'il envisage très serré.





Comments