Yves JEGO (UDI-LR)

Ce candidat nous a fait parvenir la réponse suivante :

"Cher Monsieur,

Vous avez tenu à attirer toute mon attention sur les propositions défendues par les Associations Familiales Catholiques et je vous en remercie.

Attaché à une méthode faite d'écoute, je ne manquerai pas de les avoir à l'esprit à l'occasion des futurs débats que j'aurai l'occasion d'avoir.

Parmi les nombreux points que vous soulevez, vous mentionnez la transmission de l'héritage historique et patrimonial français. En ce sens, c'est avec détermination que je porte le projet de création d'un parc d'animation et de découverte autour de Napoléon afin, justement, de permettre une adaptation des moyens modernes à la transmission d'une des plus grande page de notre histoire, en lien avec le territoire que j'entends continuer à représenter.

Je porte également une proposition de loi que j'entends déposer lors du prochain mandat visant à interdire la destruction des Églises tout en créant un fonds national visant à financer leur entretien afin de sortir les petites communes de l'impasse qui, trop souvent, en viennent à devoir les démolir.
Je suis donc tout particulièrement attaché à cette défense de notre passé qui nous permet de préparer notre futur.

Sur le plan familial, je suis attaché à une pleine information des familles sur leur droits, notamment en termes de grossesses et d'aide pour les parents, au regroupement de l'ensemble des aides sociales en une allocation unique afin de rendre leurs situations plus lisibles ou encore à l'augmentation des moyens alloués à l'éducation.

Vous mentionnez également le travail que j'entends porter comme une valeur forte du quinquennat qui s'ouvre. En effet, en tant que député et comme élu local j'ai toujours agi afin de mener les jeunes vers la formation, l'apprentissage et l'emploi. Face aux bouleversements que le monde du travail connait, je propose de déposer également une proposition de loi visant à rendre obligatoires les cours d'orientation dès le collège afin de sensibiliser les jeunes aux métiers de demain et à la création d'entreprise, en revalorisant des métiers manuels aujourd'hui méprisés par une logique contreproductive de généralisation du bac général.

Afin d'évoquer ces points qui sont trop nombreux pour être évoqués dans ce mail, je reste à votre disposition pour vous rencontrer à l'occasion d'une de mes permanences,

Restant à votre écoute,

Je vous prie de croire, Cher Monsieur, en l'assurance de mes meilleurs sentiments.

Yves Jégo"
Comments